Des Maisons de Santé voient le jour

Un contexte sanitaire sous tension à court terme

En effet, la disparition des professionnels de santé sur le territoire d’ici quelques années est un véritable problème pour une population de 10 000 habitants. Si l’érosion médicale se poursuit au même rythme, il ne restera plus que 3 à 4 médecins sur le territoire de la CODECOM à l’horizon 2013. La création de pôles de santé va permettre d’attirer des jeunes médecins pouvant être effrayés par un exercice traditionnel en milieu rural. De plus, ces maisons de santé vont permettre à toute la population de la CODECOM Saulx et Perthois de pouvoir bénéficier d’une offre de soin primaire à proximité de chez eux. Pour mener le projet, un comité de pilotage, composé de professionnels de santé et d’élus de la CODECOM s'est engagé dans le projet.

Les Pôles de Santé

Afin de répondre aux besoins de la population locale en terme de présence médicale sur le territoire, les professionnels de santé du territoire engagés dans le projet ainsi que les élus de la Codecom ont défini deux sites pour la création de maisons de santé : un Pôle primaire à Lisle-en-Rigault ainsi qu’un Pôle secondaire à Ancerville. Cette répartition correspond également au bassin de santé défini par l’ordre des médecins de la Meuse dès 2008. De plus, pour répondre au souhait des délégués de la Codecom, une présence médicale sera toujours assurée à Cousances-les-Forges (commune de plus de 1500 habitants qui risque de devenir un désert médical à courte échéance.

Lisle-en-Rigault : un pôle primaire

La maison de santé à Lisle-en-Rigault est située à proximité de la salle des fêtes de la commune. Sur une surface d’environ 790m², elle permettra de regrouper 4 médecins, 2 infirmières, 2 kinésithérapeutes, des vacataires (1 chirurgien dentiste, 1 diététicienne, 1 pédicure), une salle pour les formations, l’éducation thérapeutique et les réunions, ainsi que 3 logements stagiaires. Actuellement, 2 médecins, 2 infirmiers et 1 vacation chirurgien-dentiste ont trouvé place au sein de la future maison de santé à Lisle-en-Rigault.

Ancerville : un pôle secondaire

La maison de santé d’Ancerville est située à proximité du pôle des services de la commune. Sur une surface d’environ 600m², elle permettra de regrouper 3 médecins, 2 infirmières, 1 chirurgien dentiste, 1 kinésithérapeute et 1 pédicure. Actuellement, deux infirmières ainsi que le chirurgien dentiste ont trouvé place au sein de la future maison de santé d’Ancerville, et une jeune médecin généraliste devrait faire partie de l’équipe.

Un pôle de santé sur deux sites

Ces deux pôles recherchent encore : 3 médecins généralistes, 1 kinésithérapeute, 1 pédicure et 1 vacation diététicien restent possible. Les deux sites vont fonctionner ensemble grâce au projet de soin commun, le partage des fichiers patients et l’organisation de formation professionnelle commune. D’ailleurs, les professionnels de santé se sont regroupés au sein d’une association qui mène ce projet sur les deux sites.

Un projet de soin commun

Plus qu’un simple projet immobilier, ce projet de territoire a été en partie bâti sur un projet de soin. En effet, les professionnels de santé ont souhaité se réunir autour de thématiques telle que : la collaboration interprofessionnelle, l’éducation thérapeutique des patients en collaboration multi-professionnelle avec l’appui d’une diététicienne libérale, un accueil des soins non programmés (une salle d’urgence avec un circuit dédié sur chaque site), l’accueil et des formations pour les stagiaires, des soins coordonnés en accord avec les développements des protocoles régionaux et nationaux (HAS-ASSOCIATION DE SOINS COORDONNES), le respect de la vie privée (équilibre de la vie professionnelle et de la vie privée) ainsi qu’un accueil physique des patients (secrétariats) .

Des bâtiments exemplaires

Les futures maisons de santé de la CODECOM seront conçues pour réduire au maximum les dépenses énergétiques. Cette volonté partagée par les professionnels et la CODECOM permettra également de limiter les charges pour les futurs utilisateurs.

Haut
de page